Créer mon blog M'identifier

Je me ment...

Le 25 mai 2015, 17:48 dans Humeurs 0

Je me ment... même encore aujourd'hui. Je ne prend plus la peine d'écarter mes larmes sur mon visage. Je me laisse aller à la dérive, appuier sur se pauvre mur qui rique de céder à tout moment. Exactement comme moi. Je me laisse pleurer jusqu'à en étouffer. Aucuns hurlements n'arrivent alors que j'ai beau vouloir que ma haine sorte enfin. Je ne cesse de me demander ce qui m'arrive, ce que je suis entrain de faire. Je me laisse me mettre en danger, je me laisse me faire du mal. Au fond ce que je veux réellement et que personne ne le sais vraiment, je le garde en moi, incapable de me l'avouer. Et pourquoi ? Parce que j'ai peur... Peur de donner raison à tout ceux qui me disent et me répéte qu'au fond je vais mal. Comment avouer un truc pareille ?! Comment avouer ça ?! Comment avouer que des simples mots me rendais heureuse, me donner confiance en moi, étais devenus tout se qui me rendais heureuse ?... Enfaite non, ce n'es pas que des simples mots. Ces mots me rendais autant heureuse car la personne qui me les disais me rendais heureuse. J'ai tort de me l'avouer ? Me l'avouer me paralyse, me fais devenir dingue.. Tout se que je veux c'est fuir... Fuir mes sentiments, ma douleur et recommencé à être cette fille qui ne cesse de me manquer. La fille que je suis entrain de devenir n'est pas moi et ne l'a jamais étais.

Si je te le dis maintenant, ça ne servira à rien. Tu sauras que je l'ai dit parce que tu me l'as dis toi. Quand je te dirais "Je t'aime",c'est que je le penserais. Parce que... Tu dois me laisser du temps. Et je le dirais. Et je le penserais

Le 24 mai 2015, 12:32 dans Humeurs 0

Dites-moi que ce n'es pas vrai. Je ne peux pas croire que tes yeux m'ont éblouies. Ne me dites pas que je suis entrain de tomber amoureuse car je ne veux pas croire en ça. Peur de tomber j'ai crue en tes mots. Je ne peux plus me mentir mais si je ne le fais pas je vais baisser mes gardes et commencer à tomber. Je n'ai plus le choix alors je compte les heures qui s'écoulent en attendant de te revoir pour revenir sur ma proposition. Je t'ai laisser et je ne voulais pas en arrivé là mais c'étais plus fort que moi. J'ai trop sombrer pour te laisser rentrer dans ma vie, mais quelque chose en moi me pousse à aller vers toi. Tu es surprenant. J'ai beau te repousser tu continu à me couvrir d'attention. Pourquoi étais-tu comme ça ? Les autres autour de toi, te le dise que je ne suis pas une fille pour toi et que je risque de te tuer mais qu'en ils te l'ont dit tu as simplement répondu "Qu'elle me tue si il le faut". Pourquoi continu-tu à me suivre comme ça ? Tu sait qui je peux être quand je suis hors de contrôle mais tu persiste à croire en moi. 

Le problème avec la dépendance, c'est que ça ne finit jamais bien. Parce qu'il arrive un moment, où ce qui nous mettait dans cet état d'euphorie, cesse de nous faire du bien et,commence à nous faire mal. Il paraît qu'on ne peut pas s'en sortir avant d'avoir touché le fond. Mais comment on sait qu'on a touché le fond ?! Parce que quand on est accro, même si ça fait mal, parfois ça fait encore plus mal de décrocher.

Le 19 mai 2015, 16:56 dans Humeurs 0

-Tu ne t'ai jamais demander si j'étais bien la seule personne qui te convient parmi tous ces coeurs ? 
-Non.
-Moi je me le suis demandé à ta place ! J'y ai réfléchis des centaines, des milliers et peut-être des milliards de fois qui sais. Je me le suis demandé quand je t'ai vue rentré à la maison a plus de cinq heures du matin. Oui j'y ai pensé à ta place ! Comme toujours je suis là à essayé de comprendre ce que tu ne me dit jamais. J'essaye d'interprété se que veux dire chacun de tes paroles mais je me perd. Les gens m'ont souvent dit que c'était vraiment étrange que je sois là ce soir à pensé à cette réponse, ta réponse ! Je n'en peux plus de ne pas savoir à quoi, à qui tu pense ! Alors oui pour un soir j'ai rêvé à la façon dont tu me présentera ta réponse. L'amour n'es pas un crime alors pourquoi tu fait de moi ta victime ? Dit-moi ! Que peux-tu me cacher ? Je n'étais pas assez bien pour toi ? J'ai fermé les yeux et me suis répété que se n'est pas de ta faute, que sa n'as jamais étais de ta faute. Mais tu vois cette phrase que je me suis répété pendant que tout s'écroulé, perd de sa valeur et a présent je ne peux plus la croire. Non je ne peux plus croire en tes mots et voir même en toi. J'ai perdue moi aussi ma valeur quand mes larmes n'ont pas cessés de couler. Ces soirs à revivre se que j'avais pedue, je ne veux plus les revivre. 

Voir la suite ≫